banniere

Les règles

La paume est un jeu qui peut se jouer à un contre un ou bien en équipe pouvant aller jusqu'à six joueurs par équipe. Il existe de nombreuses variantes mais les plus pratiqués sont celles de la longue-paume et de la courte-paume.

La longue paume

La longue-paume se joue en terrain ouvert, sur un rectangle de 70 à 80 mètres de long et de 15 à 17 de large. L'enceinte du jeu est marquée, sur un terrain bien battu, par des cordes attachées à des piquets fichés de distance en distance. Une corde placée au milieu du terrain sépare les deux camps. Lorsque les équipes sont complètes on compte six joueur par équipe, mais il est tout à fait possible de jouer avec des équipes à effectifs réduits. On tire au sort l'équipe qui va engager.

La place du sevice est indiqué par un morceau de drap clouté dans le sol. La première équipe sert de l'autre coté de la zone neutre ou fossé. Comme au tennis, un rebond sur le sol est autorisé. Le système de point est similaire au tennis, il se compte de quinze en quinze ( 15, 30, 40, jeu ). Comme au tennis, si les équipes sont à égalité (seulement pour 40-40 ), la victoire d'un point fait obtenir un avantage, pour gagner le jeu, il faudra ensuite gagner l'avantage. Un partie se compose d'au moins quatre jeu. Mais si les équipes sont composées de plus de trois joueur, la partie se compose d'un nombre de jeu égale au nombre de joueurs, plus un. ( 6 joueurs donne 7 jeux ). Les chasses augmentent aussi la variété du jeu de paume.

La première règle du jeu est de relancer la balle, soit de volée avant qu'elle ait touché terre, soit quand elle a fait un premier bond et avant qu'elle ait touché terre une seconde fois : si elle touche une seconde fois, le point précis où on l'arrête est ce que l'on nomme une chasse, et l'on y plante un piquet; tant que la balle roule (pourvu qu'elle ne sorte pas des limites de l'enceinte). la chasse s'allonge d'autant. Cela n'amène encore ni gain ni perte ; c'est en tirant la chasse que l'on gagne ou perd un point de quinze; pour la tirer, on passe, c. -à-d. que les joueurs changent de place et vont d'un camp dans le camp opposé : dès qu'il y a deux chasses faites dans le cours d'un jeu (avant que l'on ait atteint quarante-cinq sinon une seule chasse suffirait) on passe. Pour gagner la chasse, il faut que celui qui la tire pousse la balle de façon qu'elle fasse son second bond au delà de la ligne ou du piquet qui marque la chasse faite; si le second bond est fait en deçà, c'est le camp opposé qui marque quinze. Pour défendre une chasse, il faut repaumer la balle avant le second bond si on prévoit qu'elle le fera au delà de la ligne; dans le cas contraire, on laisse la balle poursuivre son chemin et l'on gagne sans effort. La chasse peut, selon les conventions, être faite soit seulement dans l'un des espaces compris entre la corde du milieu et la limite du camp, soit dans toute la longueur du jeu, depuis la marque du service jusqu'à limite du camp adverse : dans le premier cas, la balle, lancée par le joueur, doit toujours passer au-dessus de la corde; dans le second cas, elle peut passer dessous, même si elle roule par terre.

Source : http://pagesperso-orange.fr/jf.tricoire/Longue_Paume/EPS-LP-Histoire.htm

Un terrain de longue paume

Un terrain de longue paume

La courte paume

La courte paume est soumise aux même règles que la longue paume mais se joue sur un terrain plus petit ( De 28 à 50 mètres de long sur 9 m 50 de large ). Une galerie grillagée court le long du rectangle, pour permettre aux spectateurs d'assister sans danger aux parties. La toiture doit être à 7 mètres au moins au-dessus du sol qui est cimenté. Il y à aussi un auvent nommé toit où à l'extrémité de celui ci se trouve un trou nommé lune et quand joueur qui, en tenant la balle, la pousse de volée dans la lune, gagne un point de quinze.

Un terrain de courte paume

Un terrain de courte paume

Haut de page

Cedryk | Toma 2010. Copyright. Les images présentes sur ce site restent la propriété de leur auteurs respectifs.